janvier 30, 2023

Burkina : le proviseur et l’intendant du Lycée Ouézin Coulibaly devant la justice pour corruption.

Au jour du 19/12/2022, l’intendant et le proviseur du LOC comparaissent à la barre du pôle ECOFI du Tribunal de grande instance de Bobo pour des faits de soustraction de fonds publics, usage et rétention abusives et illicites de fonds publics, enrichissement illicite et concussions pour l’un et abus de fonction, concussions et complicité d’enrichissement illicite pour l’autre.

En l’espèce, il s’agissait, pour l’intendant :

De prélever de 22 130 000f CFA du compte trésor public du LOC au profit de son compte privé,
Utiliser et retenir abusivement et illicitement ces 22 130 000f CFA,
S’enrichir par les intérêts qu’ont produit ces fonds d’une valeur de 329 097f CFA et
Récolté des frais dénommés “frais SMS” d’une somme de 16 000 000f CFA au titre de l’année scolaire 2021-2022 pour l’acquisition d’une plateforme Enersol qui a coûté 1000 000f CFA.
Pour le proviseur :
Fixer et faire récolter abusivement les frais dénommés “frais SMS” d’une somme de 16 000 000f CFA au titre de l’année scolaire 2021-2022 pour l’acquisition d’une plateforme Enersol qui a coûté 1000 000f CFA,
De cosigner un chèque pour permettre à l’intendant de prélèver de 22 130 000f CFA du compte trésor public du LOC au profit de son compte privé pour s’enrichir par les intérêts qu’ont produit ces fonds d’une valeur de 329 097f CFA.
A l’issue des débats, le procureur a requis les peines de 60 mois dont 36 mois fermes et d’une amende amende de 5 000 000f CFA assorti de sursis pour chacun d’eux.
Il a aussi demander de décerner un mandat de dépôt au proviseur du Lycée.

Par ailleurs, le Réseau National de Lutte anti-corruption (REN-LAC) à demander 1f CFA en compensation des préjudices moral et financier subis.

Le délibéré de dossier est prévu pour 09/01/2023.

Source: REN-LAC

JODALA TV pour Overland Group

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :