janvier 30, 2023

Détresse respiratoire chez l’enfant : le projet AIRE comme piste de solution.

La ville de SYA a abrité le mardi 13 décembre 2022 un symposium sur le projet AIRE (Améliorer l’Identification des détresses Respiratoires chez l’Enfant) piloté par l’ONG Terres des Hommes. Ce projet a été présenté aux acteurs de la santé en vue de montrer les résultats et également l’importance d’une telle innovation en termes de santé infantile au Burkina Faso.

Ce projet vise à réduire la mortalité et la morbidité des enfants grâce à l’utilisation de l’oxymètre, un outil qui permet la détection précoce des détresses respiratoires chez les enfants.

Pour Dr Sawadogo Abdoul Ganiyi, moniteur de recherche Clinique du projet AIRE, cette initiative a engrangé des résultats assez satisfaisants et a permis de réduire un tant soit peu la mortalité infantile. « Nous avons pu dans l’ensemble au Burkina Faso inclure 4834 enfants dont 242 cas graves et malheureusement nous avons noté 16 cas de décès chez des enfants qui étaient dans un état plus ou moins graves ».

Au Burkina Faso, le projet a été bien accueilli par les acteurs du monde de la santé aux vues de l’utilisation de l’oxymètre dans les grands centres de santé.

A en croire Pr Solange Ouédraogo, Pédiatre chu de Bogodogo, investigatrice principale du projet, l’oxymètre se présente comme du « pain béni » et elle n’hésite pas à lancer un plaidoyer à l’endroit des hautes responsabilités afin de permettre à cet outil d’être reconnu et disponible sur toute l’étendue du territoire burkinabè pour diagnostiquer les détresses respiratoires chez les moins de 5 ans. « En positionnant cet outil à ce niveau, on voit que 15% des enfants ont pu être détecté comme étant gravement malade et doivent être référé dans des niveaux supérieur. Donc c’est essentiellement un outil très simple et facile d’utilisation pour lequel nous faisons un plaidoyer pour qu’au niveau de la sphère de plus haute décision, cet outil soit accepté afin que nous puissions passer à l’échelle supérieur dans les deux districts qui avaient été identifiés pour le projet, à savoir Boromo et Dédougou et pourquoi pas sur tout le territoire national ».

En rappel, le projet AIRE a été conçu par des chercheurs depuis 2019. Il consiste à utiliser un oxymètre de pouls afin de détecter le niveau de gravité ou pas, des difficultés respiratoires des patients, plus spécifiquement chez les enfants de moins de 5 ans. Le projet est présent dans quatre pays dont le Mali, le Niger, Guinée et bien évidemment au Burkina Faso.

Cynthia Ki, Jodala TV.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :