décembre 9, 2022

Burkina : Des manifestants de Ouaga demandent que le capitaine Ibrahim TRAORÉ reste président.

Les jeunes issus de plusieurs Organisations de la société civile (OSC), réunis ce jeudi 13 octobre 2022 à la place de la révolution, ex-place de la nation de Ouagadougou, ont sonné la mobilisation générale avant la tenue des assises nationales prévues les vendredi 14 et samedi 15 octobre 2022.

Ces jeunes disent avoir déjà fait le choix du Capitaine Ibrahim Traoré, avant même la tenue des assises nationales annoncées pour le vendredi 14 et samedi 15 octobre 2022.

Arouna Bonkoungou, membre du Mouvement Africa révolution, a expliqué le sens de la tenue d’une caravane de mobilisation en vue des assises des 14 et 15 octobre 2022. « On veut faire une caravane ; faire le tour de Ouagadougou ; appeler tous les commerçants, tous les dignes filles et fils de ce pays à se mobiliser massivement pour venir aux assises, à Ouaga 2000. Nous, nous allons veiller là-bas ce soir (ndlr, à Ouaga 2000).

Demain, il n’y aura pas de marché. Nous demandons à tous les commerçants de fermer pour qu’on aille ensemble suivre les assises pour que tout se passe devant nous », a-t-il expliqué. De ce qui est du trajet de cette caravane, il laisse entendre : « On a décidé de passer au 10 yaar, Sankar yaar, Rood-wooko, Zabr Daaga… pour terminer à Ouaga 2000 ».

Il faut noter qu’à Bobo-Dioulasso, ce 13 octobre 2022, un groupe de manifestants réclament également le Capitaine Ibrahim Traoré en tant que Président du Faso au sortir des assises nationales. Ils disent manifester pacifiquement, tout en disant non aux casses et aux actes de vandalisme. Ces jeunes souhaitent, par ailleurs, qu’il n’y ait plus de coup d’Etat encore au Burkina Faso.

De Burkina 24, Overland Média, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :