décembre 5, 2022

Culture : Tigritude « C’est un album qui parle aux burkinabè » Debatoro.

L’artiste musicien DonSharp Debatoro a dédicacé le sixième album de sa carrière à Ouagadougou, ce mercredi 05 octobre 2022. Baptisé Tigritude, action altitude, l’album est composé de 12 titres. Slam, afropop ou binor, c’est un hymne de l’action et de la résilience qui a été présenté aux fans et plusieurs hommes de la culture burkinabè.

« Tigritude Action Altitude, c’est un album qui parle aux burkinabè », lance le Kundé d’or 2021 et meilleur clip vidéo de l’année dès l’entame de sa soirée dédicace . DonSharp Debatoro puisque c’est de lui qu’il s’agit confirme sa place dans la sphère musicale burkinabè à travers son nouvel album. Pour ce 6e, c’est une coloration artistique qu’il donne aux mélomanes burkinabè avec un mélange de plusieurs styles dont le slam, de l’afropop et du tradi-moderne notamment le binor, danse traditionnelle Gourounsi. Par cet album, l’artiste dit s’ouvrir à de nouvelles tendances et à la nouvelle génération.

Il s’inscrit également dans sa mission de valorisation de la culture africaine. A travers ses 12 titres, Tigritude se présente comme un reflet fidèle de la vie actuelle de la société burkinabè. «C’est un album qui sonne comme un hymne à la résilience et à la cohésion sociale qui font partie des défis actuels de notre pays », a-t-il expliqué. Des titres comme tigritude, où va le monde, Nou Loum, Garibou, etc, l’artiste expose les problèmes sociaux actuels et incite à une prise de conscience pour une sortie de crise.


Pour le parolier, c’est une musique participative qui aide à la culture, à l’enseignement et à l’éducation de la société. Le titre black memorie est une narration littéraire qui met le livre en avant et incite les jeunes à la lecture. « Dans nos bibliothèques, il y a tellement de secrets et de solutions en fouille car les problèmes inter-ethniques vécus aujourd’hui ont déjà été vécus en 1932. Et la solution n’est autre que le dialogue et l’entente. ».

«C’est de la maturité, c’est un album de belle facture»


À l’instar du public présent à la grande salle du CENASA, et qui n’a cessé d’acclamer cette prouesse artistique, l’album a conquis le cœur de plusieurs hommes de la culture et du showbiz Burkinabè. De Rasmané Ouédraogo alias Ladji dans le film Trois hommes un village, Marius Diessongo, Hervé Honla ou encore Jah Presse, tous ont loué l’effort fourni par l’artiste pour le rayonnement de la musique Burkinabè. « C’est un voyage poétique, philosophique qui nous ramène à nos valeurs, à nos traditions. Il décrypte tout ce que le pays vit. C’est un album qui dépeint non seulement l’actualité mais qui nous renvoie à l’histoire…», apprécie Jah Presse.


L’artiste annonce que des dates sont en vue aussi bien au niveau national qu’international pour faire connaître l’album. Un jeu sur le titre Black Memorie sera lancé en ligne dès la sortie du clip pour récompenser et collecter des fonds pour soutenir la littérature africaine.


DA Tiomité, Overland Média, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :