décembre 6, 2022

Burkina : 6 mois de prison dont 3 mois fermes et une amende de cinq cent mille francs CFA requis pour Ollo Mathias KAMBOU.

Le procureur a requis 6 mois de prison dont 3 mois fermes et une amende de cinq cent mille francs CFA à l’endroit de Ollo Mathias Kambou pour des faits d’outrage à un dépositaire de l’autorité publique, ce vendredi 23 septembre 2022.

Pour Me Prosper Farama, demander de condamner un citoyen pour trois mois fermes parce qu’il a exprimé son opinion sur le discours du président, « je pense qu’il y a de l’abus ».

« Est-il vrai que Damiba qui a fait un coup d’État qui se plaint d’avoir été injurié ? Lui qui dit qu’il a pris le pouvoir pour promouvoir les libertés et la démocratie? », se demande Me Prosper Farama.

« On prétend être dans la démocratie, mais le baromètre de la démocratie c’est la liberté d’expression, la liberté tout court », a rappelé Me Prosper Farama. Il poursuit : « On nous dit qu’il faut que l’on comprenne que les propos adressés au président sont des propos forts ».

Me Prosper Farama a rappelé les propos du président à Bobo-Dioulasso en ces termes : « celui qui pense qu’il est fort, qu’il fasse un coup de d’État ». L’avocat demande alors quel propos est fort entre ce que son client a dit et les propos du Président tenus à Bobo-Dioulasso.

De Burkina 24, Overland Média, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :