décembre 6, 2022

Burkina : Lefaso.net couvre les premières visites de l’ex président Roch après sa libération totale

Depuis le coup d’Etat du 24 janvier 2022 qui a renversé son pouvoir, Roch Kaboré était maintenu en résidence surveillée avec des restrictions. Dans un communiqué en date du 3 juillet 2022, et pendant que nombre de ses partisans continuaient à exiger la fin de la détention, le gouvernement de transition réaffirmait sa « libération totale » ; ce qui signifie qu’il est désormais libre de ses mouvements et de recevoir qui il veut. D’ailleurs était annoncée à son domicile, dès ce mercredi 6 juillet 2022, sous le coup de 10 h, une délégation de l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP). Ambiance des premières visites à l’ancien président du Faso Roch Kaboré.

A notre arrivée à son domicile à 9h40, le dispositif sécuritaire était visiblement allégé. Des agents de sécurité étaient cependant postés à l’entrée. Comme annoncé, quelques responsables de l’ex-Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP), au rang desquels, Pr Stanislas Ouaro, Laurence Ilboudo, Clément Sawadogo, Bala Alassane Sakandé, tous membres de l’organe dirigeant du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, ex-parti au pouvoir), se réunissaient à l’extérieur de la cour pour y entrer en groupe.

A 9h53, ils entrent dans la cour, après avoir été contrôlés et laissant leurs téléphones-portables à l’extérieur, au poste de contrôle. L’accès à la cour est catégoriquement refusé à la presse. Les journalistes font le pied de grue sous le hall pour prendre le pool de ces premiers moments de retrouvailles.

A 10h44, arrive Zéphirin Diabré, président de l’UPC (Union pour le progrès et le changement), ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale dans le gouvernement déchu. Il entre, lui aussi, dans la cour après s’être soumis au contrôle.
On a constaté également que les visiteurs qui venaient seuls rebroussaient chemin, car selon les instructions, « il ne reçoit pas une seule personne. Pour le voir, il faut venir en groupe ».

Les plus optimistes attendaient avec la presse sous le hall. De l’extérieur, on entendait des éclats de rires à l’intérieur, laissant penser qu’il y règne une bonne atmosphère.

A 11h05 lorsque, le portail s’ouvre. Les visiteurs politiques prenaient ainsi congés de leur hôte, mais sans Bala Alassane Sakandé, président du MPP, resté dans la cour.
Aussitôt, les journalistes se précipitent vers le groupe pour soutirer quelques mots, mais en vain. Chacun a tranquillement rejoint son véhicule, avec une mine un peu plus gaie qu’à l’entrée.

A 11h47, le portail s’ouvre à nouveau, annonçant la sortie du président du MPP. La presse accoste alors Bala Alassane Sakandé dans l’espoir de lui tirer les vers du nez. Contrairement aux autres, il va servir aux journalistes quelques mots de patience. « Ne vous inquiétez pas, vous serez informés de ce qui s’est dit. Un politicien ne fuit pas les micros. Vous saurez ce que vous voulez savoir, en temps opportun », a lâché l’ancien président de l’Assemblée nationale avant de s’engouffrer dans son véhicule.
Au moment où nous quittions les lieux, à 12h45, les visites se poursuivaient au domicile de l’ancien président Roch Kaboré, sis arrondissement N°5 de Ouagadougou, dans le quartier Patte d’Oie.

De lefaso.net, Overland Media, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :