décembre 6, 2022

Pour la CEDEAO 3 ans de transition au Burkina, c’est trop!

Les chefs d’Etat de la CEDEAO disent être préoccupés par la durée de la transition au Burkina fixée à 36 mois. Ils l’ont exprimé, samedi, à l’issue du double sommet CEDEAO/UEMOA.

Les chefs d’Etat réitèrent [leur préoccupation quant à la durée de la période de transition fixée à 36 mois par les autorités Burkinabè, comme indiqué dans son communiqué publié le 25 mars 2022″, selon le communiqué final.

Trois ans c’est trop pour la Cedeao et elle indique que le Burkina Faso doit proposer « un calendrier de transition beaucoup plus acceptable ».

En conséquence, la CEDEAO dit réitérer « sa ferme condamnation du Coup d’Etat du 24 Janvier 2022 ». Elle maintien la suspension du Burkina Faso de toute ses instances.

La CEDEAO dans son communiqué final annonce qu’elle va examiner la situation au Burkina Faso lors de son prochain sommet ordinaire le 3 juillet 2022.

De Radio Omega, Overland Média, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :