décembre 6, 2022

Kémi Séba demande au président Damiba de ne pas redonner le pouvoir aux Français.

Sonner l’éclat de la mobilisation des fils et filles du Burkina Faso autour d’une prise de conscience contre le néocolonianisme est la raison évoquée par le célèbre activiste Kémi Séba pour fouler le sol burkinabè ce samedi 14 mai 2022. A l’occasion, l’activiste s’est attardé sur la question des relations France-Afrique, et annoncé une marche contre « l’impérialisme » ce samedi 21 mai 2022 à la place de la révolution.

A l’occasion il a appelé les nouvelles autorités à écouter les désirs de changement de partenariat du peuple. « Cher président Damiba, c’est la même chose que j’ai dite à Goïta et Doumbouya, vous êtes arrivés au pouvoir parce que vous avez été choisis par le peuple Si vous voulez réussir ce mandat, nous demandons de libérer les frères emprisonnés.

Tant que les militaires iront dans le sens du peuple, nous allons les accompagner et ce sens, c’est contre l’impérialisme français. Nous vous observons, nous vous accompagnons. Cher président, ne faites pas l’erreur de Roch Marc Christian Kaboré. Nous vous faisons confiance pour l’instant, ne redonnez pas le pouvoir aux Français », a-t-il rappelé.

De Burkina 24, Overland Média, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :