décembre 9, 2022

Burkina : L’ANEB Ouaga dit non à la suppression de l’aide FONER.

Ceci est un extrait de la déclaration de l’Association Nationale des Etudiants Burkinabè (ANEB) Section de Ouagadougou.

Camarades étudiantes et étudiants,

Comme nous le constations dans notre déclaration du 7 mars 2022, depuis le début de cette année académique 2021-2022, les autorités universitaires n’ont cessé de remettre en cause les acquis sociaux des étudiants. En effet, du 4 au 6 octobre 2021, les autorités universitaires ont relu unilatéralement (sans associer les organisations d’étudiants à caractère syndical) les arrêtés 062 et 063 du 05 avril 2016 portant définition des conditions et modalités d’octroi du prêt et de l’aide FONER aux étudiants des universités publiques et privées conventionnées. Cette relecture, si elle est adoptée, durcirait de façon drastique les conditions et modalités d’octroi du prêt et de l’aide FONER. Faut-il le rappeler, l’aide FONER est un acquis de haute lutte des étudiants depuis les années 1996-1997, leur permettant de bénéficier d’un appui financier en vue de faire face un tant soit peu aux conditions de vie extrêmement difficiles, à la vie chère.

Jusqu’au moment où nous écrivions cette déclaration, les autorités universitaires n’ont toujours pas payé la première session 2021-2022 du FONER, mettant de nombreux étudiants arrivés sur le campus en 2021 dans une situation difficile car en manque d’argent pour payer leur loyer, pour manger tout simplement.

Face à cette situation, les étudiants sous la bannière de l’ANEB ont engagé des luttes (sit-in, marches, etc.) pour exiger le payement de la 4e session, de la session spéciale, et rejeter les reformes au niveau de l’aide et du prêt.


(…)


Camarades étudiantes et étudiants,

Malgré le franc succès de la grève des 5 et 6 mai 2022, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation opposa un mutisme, synonyme d’attitude de mépris face à notre lutte. C’est pourquoi l’ANEB appelle l’ensemble des étudiants des universités publiques et privées de Ouagadougou à une marche sur le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le jeudi 12 mai 2022 pour exiger :

l’abandon pur et simple des réformes du FONER ;
le paiement sans délai de la première session 2021-2022 du FONER ;
l’ajout du ticket ordinaire à la digitalisation dans la restauration universitaire.
Nous devons rester mobilisés et vigilants, et plus que jamais déterminés pour la défense de nos intérêts matériels et moraux et la préservation de nos acquis.

Seule la lutte organisée paie !

Non à la remise en cause de nos acquis de lutte !

Non à l’application des textes anti-étudiants !

En avant pour la défense ferme de nos intérêts matériels et moraux !

Pain et Liberté pour le Peuple

Le comité exécutif

De Faso7, Overland Média, #JodalaTV

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :